logo

Sans démesure l'effort, technique éblouissante...

Scritto da Administrator
Martedì 01 Luglio 2008 08:26
E. de G.su La Provence - venerdì 9 Agosto 2002
 
Francesco Libetta a convaincu de la nécessité de sa présence à La Roque. Ce jeune italien a déja pour lui bien plus que "l'essentiel". Avec simplicité, sans démesure apparente dans l'effort, doté d'une technique éblouissante, Francesco Libetta a fait une entrée remarquée.
D'un programme fin XIXe - début XXe , programme fait d'œuvres difficiles destinées à exploiter les immenses ressources techniques du piano moderne, Libetta a fait un grand moment de musique, là où bien d'autres doigts se seraient satisfaits de briller.

Les "Etudes" de Godowsky, adaptées directement de celles de Chopin, sont suffisantemment "pointues" et dérangeantes pour qu'un interpréte y investisse tout (technique et culture) pour les rendres lisibles. L'ètude "L'Escalier du diable" de Ligeti exploite tous les registres jusqu'au martélement répétitif dans l'extrême aigu. La "Danse macabre" de Liszt comme "l'Etude en forme de Valse" de Saint-Saens sollicitent les doigts et l'esprits. Francesco Libetta a été ovationné comme il se devait.
Ultimo aggiornamento ( Martedì 01 Luglio 2008 09:02 )